jeudi 1 avril 2010

"TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE"




De ma fenêtre, j'ai vu deux journalistes tournaient autour de la cité pour prendre des photos, j'en ai profité pour en faire de même. J'ose espérer qu'ils ne s'offusqueront pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire