lundi 18 janvier 2010

LE DEPART DE MA VOISINE
















Le 27 juillet, ma voisine déménageait avec beaucoup de tristesse pour aller à quelques mètres aux Patios de Saint Louis. Elle quitte un appartement spacieux avec vue sur toute la ville. Elle y a vécu pendant 30 ans dans cette cité avec son mari et ses enfants.... Pour ma part cela fait plus de 16 ans que nous nous cotoyons. J'ai toujours travaillé et donc pas le temps juste bonjour et bonsoir...
Après un problème, cette famille était là et nous a soutenue et nous avons appris à nous connaître. Ce que nous perdons c'est beaucoup de choses : la chaleur, les échanges, le soutien, le partage et la solidarité.





http://www.dailymotion.com/video/x25tpv_la-coudraie-plaisir
http://www.adels.org/rdv/loi_borloo/11_collectif_la_coudraie.rtf

hier soir, je n'ai malheureusement pas suivi jusqu'au bout sur franceO le reportage sur la cité de la COUDRAIE vouée à la démolition. Les locataires sont solidaires et se battent pour que cette cité ne soit pas rasée.

http://www.lamarseillaise.fr/soci-t-quartiers/des-locaux-inoccup-s-et-r-quisition-s.html

"Dix-huit familles précaires ont pris d’assaut trois appartements vides du centre-ville de Marseille. Le collectif Vie et Terre est toujours mobilisé à leurs côté" Heureusement qu'il existe des gens qui ont la grandeur d'âme pour aider ces personnes. Parfois on se sent lâche de ne pouvoir contribuer .. je me rappelle qu'enfants, nous vivions dans des situations difficiles, dans des bidonvilles sans eau, sans toilettes, ni douches...Des familles sans toit alors que les démolitions continuent au lieu de laisser ces hlm pour loger des familles en grande détresse..

mercredi 6 janvier 2010

VIVE LES ENFANTS DE DON QUICHOTTE

Agence Immobilière à vocation sociale à TOULOUSE, projet interessant lire absolument l'article de la dépeche sur les enfants de don quichotte....dommage qu'à MARSEILLE cela ne soit pas en projet.
http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/05/748493-Les-appartements-vides-du-GPV-serviront-de-logements-temporaires.html

Lire également cet article sur le temps d'attente pour obtenir un logement en HLM alors que l'on préfère démolir au lieu de réhabiliter !
http://www.leparisien.fr/economie/c-est-de-plus-en-plus-dur-d-obtenir-un-logement-hlm-05-01-2010-765439.php
Les loyers trop chers !
http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/5169-hlm-les-loyers-moderes-deviennent-inaccessibles-

mardi 5 janvier 2010

L'ECLATEMENT DU LIEN SOCIAL DES CITES

Depuis la canicule de 2003 qui a fait plus de 15 000 morts en FRANCE, on s'est rendu compte de la fragilité des personnes âgées, seules et isolées
http://www.ina.fr/fresques/jalons/notice/InaEdu04584/les-victimes-de-la-canicule-d-aout-2003

Malgré les leçons tirés de ce désastre, on continue à ne pas tenir compte des personnes âgées dans le cadre du relogement (ANRU).
Aux Créneaux, elles sont relogées dans un autre environnement et sans avoir les personnes désirées qui se sont occupées d'elles durant des années bénévolement et par obligation morale inculquée par nos parents selon la culture d'origine.
Pertes de tous les repères, ces personnes sont de plus en plus fragilisées et isolées dans un environnement restreint et froid sans espaces verts, vue sur le mur du voisin.
Et dire que le programme ANRU doit tenir compte de cette fragilité et permettre la mixité sociale.
Des belles paroles pour faire partir les locataires des créneaux en prétextant que la réhabilitation n'est pas possible trop cher.
Que coûte une démolition, les financements pour la construction, les frais du personnel afférente au relogement, etc.....
Pourquoi finance t-on les autres bailleurs privés. On injecte des millions d'euros dans la culture,
pour le nouveau stade vélodrome mais pour les locataires issue de l'immigration et ayant vécu dans des conditions difficiles, on leur construit des logements rapidement avec malfaçons et divers problèmes, d'infiltration d'eau, espaces réduits avec le même loyer environ mais les charges non comprises dans le nouveau bail. Comment ne pas traumatiser les personnes vulnérables depuis plus de 30ans elles ne réglaient que le loyer tout compris alors que maintenant elles doivent régler
- une facture de gaz,
-une facture d'eau,
-la quittance de loyer, sans compter l'électricité, le téléphone.
Durant plus de 38 ans, le bailleur ainsi que les institutions publiques se foutaient pas mal des locataires seul le loyer devait être régler quant au reste ...
Les bailleurs sont dorénavant dans une logique commerciale et financière. il n'y a plus de place pour les foyers à faibles ressources.
Marseille s'embellit pour les nouveaux fortunés mais en attendant nous payons les taxes et impôts très chères pour le bien des autres et non le nôtre.
Durant notre enfance ayant vécu dans des bidonvilles et conditions difficiles , nous avons tout fait pour avoir une place dans la société. Nous avons travaillé et gagné notre argent à la sueur de notre front. A ce jour, c'est toujours la même problématique : l'identité nationale ? l'intégration ou la désintégration de la culture d'origine étrangère ce qui fait la richesse de rencontres et d'échanges pour ne faire qu'une surface lisse. Quand j'écoute le peuple, il me ressemble avec les mêmes aspirations et souhaits et quand j'écoute les politiciens cela me désole de voir tant d'ignorance toujours dans une logique incohérente.

CETTE NOUVELLE ANNEE 2010 SERA PEUT-ÊTRE LA FIN DES CRENEAUX ?

En cette nouvelle année, les personnes s'échangent les voeux de santé, bonheur, prospérité etc... Chaque jours qui passe nous rapproche de la fin...lassés, fatigués et sans issue pour l'instant.. Les Vergers à construire bientôt mais cela changera quoi à notre vie... des appartements neufs... mais que perdons-nous... beaucoup.... La mémoire collective reste seulement...à travers des témoignages, des articles de journaux, des blogs mais que sera la suite... un environnement adéquat répondant à notre attente ... j'ai des doutes... les locataires partis dans les logements neufs semblent tristes alors qu'avant dans la cité les locataires se rencontraient en bas de l'immeuble les unes attendaient le facteur et les autres le pain ou autre chose.....La cité est calme..aujourd'hui un locataire du Bâtiment D est parti de son T4 pour aller dans de l'existant. Il laisse plus de trente deux ans de sa vie derrière lui, seul lien de ce temps jadis ses meubles et affaires personnels. Pour moi, le souvenir d'une famille très unie, des enfants qui se sont investis bénévolement dans le milieu associatif dont la création de l'Association Avenir Jeune avec deux jeunes de la Cité.